La leçon de gestion financière la plus importante que j’aie retenue, je la dois à mon Oncle Sid

Rédigé le 8 janvier 2016 par | Analyses, Indépendance Financière Imprimer

Sid était mon oncle spirituel. Il m’a appris l’une des leçons les plus importantes que j’aie jamais reçue en ce qui concerne la gestion de l’argent.

Lorsque j’ai commencé à gagner un peu d’argent en 1983, Sid (qui était le beau-père de mon mentor et mon comptable personnel) m’a invité à déjeuner pour parler des « choses de la vie ».

Son intention (cela m’a rassuré) n’était pas de me parler des cigognes, des roses et des choux (j’avais 33 ans à l’époque), mais de me dire comment gérer mon argent.

« En gros, il y a trois choses que tu peux faire, avec l’argent« , me déclara-t-il.

« Tu peux le dépenser. Tu peux l’épargner. Tu peux l’investir. »

Ayant grandi dans un contexte de pauvreté, j’avais plus qu’envie de dépenser mon argent. Sid l’avait remarqué en observant les mouvements de mon carnet de chèques.

« Mark, tu es un homme bien. Mais s’agissant de l’argent, tu te comportes comme un incapable. Comment veux-tu devenir riche si tu continues à dépenser comme tu le fais ? » me demanda-t-il.

« Mais je n’achète que des choses qui ont de la valeur ; j’ai offert une nouvelle voiture et des bijoux à ma femme K, par exemple » lui dis-je en protestant.

« Ne fais pas l’andouille » s’exclama-t-il. « Ce sont des biens qui se déprécient. Autant mettre ton argent dans un mixeur. »

Je savais qu’il avait raison. Je lui ai promis de commencer à « épargner » de l’argent.

« Ce n’est pas suffisant ! » dit-il en grognant. « Epargner, ça ne sert qu’à payer de futures factures. Tu ne deviens pas riche en anticipant et mettant de côté pour payer tes futures factures. Tu dois investir pour devenir riche. »

Je ne comprenais pas du tout ce qu’il voulait dire. A l’époque, comme c’était la première fois que j’avais de l’argent, je ne m’étais jamais imaginé qu’il y ait une différence entre épargner et investir.

Je lui avouai que je ne comprenais pas. Je lui demandai des éclaircissements. Et voici ce que Sid m’expliqua :

• on dépense de l’argent pour régler les frais courants et éviter de s’endetter ;

on épargne pour pouvoir régler de futurs frais et en économisant l’excédent de trésorerie dont on dispose ;

on investit pour devenir plus riche.

Cela paraît tomber sous le sens, mais tout le monde ne le sait pas.

Après que Sid m’ait enseigné ces principes, il m’a également dit la chose la plus importante de toutes : ce qui importe vraiment, en termes de construction de richesse, c’est de gérer l’argent en fonction de cela :

« Répartis toujours ton argent dans 3 pots« , m’a-t-il dit, « un pot pour les frais, un pot pour l’épargne et un pot pour l’investissement ».

Et c’est ce que j’ai fait.

A l’époque, en 1983, j’ai réparti mon argent dans trois comptes en banque : celui des dépenses, celui de l’épargne et celui de l’investissement.

En séparant physiquement l’argent, j’ai pu appliquer progressivement la sagesse de Sid, en regardant fluctuer l’argent dans chaque compte en banque, au fil du temps. J’ai commencé à comprendre quelles étaient mes priorités, en tant que dépensier, épargnant et investisseur des revenus de ma famille.

Comme les objectifs des trois comptes sont différents, leurs composantes monétaires sont également différentes :

Entre autres enseignements, j’ai appris plusieurs choses de façon instinctive.

D’abord, dépenser vous appauvrit.

Ensuite, il ne faut jamais laisser son épargne fluctuer à la hausse et à la baisse. Elle doit toujours progresser de façon constante vers votre objectif.

Enfin, j’ai également appris que pour devenir riche, il faut prendre certains risques, mais pas autant que ne le pensent les gens. En investissant avec une perspective à long terme, vous pouvez devenir extrêmement riche sans travailler si dur ou sans subir énormément de stress.

Là encore, cela paraît tomber sous le sens, mais je suis pratiquement sûr que 99% de la population ne le comprend pas vraiment. C’est également vrai, j’en suis sûr, pour 90% des gens qui gagnent le plus d’argent.

Libre d'agir - Parce qu'on est ce que l'on fait Faites comme moi Il est important de comprendre la différence entre dépenser, épargner et investir. Alors répartissez votre argent entre trois comptes bancaires. Cela fait 30 ans, à présent, que je suis les conseils de l’oncle Sid. Cela ne m’a pas forcément aidé à devenir riche, mais cela m’a aidé à le rester.

Car nombreux sont ceux qui ont de l’argent et qui, parce qu’ils ne savent pas correctement le gérer, perdent tout (ou presque…) [Ndlr : Cliquez ici pour découvrir d’autres stratégies de gestion financière signées Mark Ford ! Et si vous souhaitez être guidé et conseillé pour bâtir votre propre richesse, alors n’attendez surtout pas : Mark a lancé une campagne unique en France pour aider les « aspirants à la richesse » à atteindre leur objectif. Cette campagne a débutée le 27 mars et se termine le 6 avril — c’est le genre d’opportunité qui peut être déterminante pour votre avenir financier, et que vous ne croiserez qu’une fois dans votre vie : ne passez pas à côté…]

Bien à vous,

Signature Mark Ford

Mark Ford, Fondateur Club des Créateurs de Richesse