Skip to main content

Comment passer un ordre de bourse : les trois bases à retenir

Par 28 octobre 2022novembre 3rd, 2022contenue

Aux Publications Agora, nos experts vous apportent des conseils très concrets : quel type d’ordre passer, à quel cours, combien de titres acheter en fonction d’un portefeuille théorique, comment sécuriser votre capital et, également, à quel cours revendre vos actions, en utilisant le bon type d’ordre.

Cependant, lorsqu’un investisseur débute, il est parfois impressionné par le passage d’ordre, et a peur de commettre une erreur.

Alors, rassurez-vous ; ce n’est vraiment pas sorcier. Nous allons vous présenter les trois principaux types d’ordres qui sont utilisés sur les marchés (ils représentent 99% des ordres passés, le 1% restant étant des « variantes ») puis vous expliquer comment passer votre ordre.

Les trois types d’ordre de bourse

  • L’ordre au marché
  • L’ordre limite
  • L’ordre ASD (ou « à seuil de déclenchement »), plus communément appelé « ordre stop ».

Les ordres limite/meilleure limite

Cet ordre correspond au prix au-delà duquel vous ne souhaitez plus acheter d’actions. Par exemple, si l’action Total cote 52,64 € et que vous ne souhaitez l’acheter qu’à partir de 52 €, vous allez indiquer « 52,00 € limite ». Votre ordre ne sera donc exécuté qu’en cas de repli du titre à ce prix (ou en dessous).

 comment passer  un ordre limite

L’avantage de ce premier type d’ordre est que vous maîtrisez parfaitement votre niveau d’entrée, qui est fixé par avance. Le revers de la médaille est que vous n’êtes pas certain que le cours reflue suffisamment (dans notre cas que Total retombe de 52,64 à 52 €) pour exécuter votre ordre.

Les ordres à seuil/plage de déclenchement.

Ce sont aussi des ordres dits « stop ». Instinctivement, on parle souvent de « vente stop », afin de sécuriser une position haussière contre une baisse du titre. Imaginez : vous avez acheté Total à 52,64 € et vous ne souhaitez pas conserver le titre s’il tombe sous les 52 €. Vous allez programmer un ordre stop à 52,00 € : votre position sera vendue si Total passe sous ce prix (cf. le graphique ci-dessous). Il existe cependant une variante : l’ordre d’achat stop, ou ASD. L’idée est alors d’acheter si et seulement si le titre dépasse un certain prix.

Par exemple, vous souhaitez acheter TOTAL, à condition qu’il dépasse les 53 €. Dans le cas de cette stratégie, vous programmez un ordre d’achat à seuil de déclenchement (« achat stop, ou ASD ») à 53.00 €. Ce cas de figure est illustré ci-dessous, avec un achat stop sur Total, à partir de ou au-delà de 53 €.

 comment passer un ordre a seuil

L’avantage des ordres ASD est que vous rentrez en position dans le sens du marché, lorsque celui-ci pousse à la hausse ou franchit une résistance que vous avez ciblée au préalable. L’inconvénient est que vous rentrez à un cours plus élevé que le cours spot, ce qui atténue un peu la performance !

L’ordre « au marché ».

C’est le plus simple : l’idée est d’acheter au cours spot/instantané au moment où vous passez votre ordre.. La contrepartie est que vous ne maîtrisez pas exactement votre niveau d’exécution. Dans le cas d’une big cap comme Total, et dans un marché calme, cela n’a rien de dramatique, car sur les blue chips, les variations sont infimes en quelques secondes. Attention toutefois lorsque vous investissez sur des small caps et autres penny stocks : leur liquidité étant plus réduite, prenez alors bien le temps de consulter le carnet d’ordres pour être certain de ne pas rentrer au mauvais moment, si les choses s’accélèrent. Dans le cas de small caps, le mieux est de passer des ordres limites.

Concrètement, comment passer un ordre de Bourse ?

Prenons le cas simple d’un achat sur Total (FR0000120271-FP). Avant toute chose, recherchez la valeur, en l’occurrence Total, en renseignant soit le code ISIN (FR0000120271), soit le code Mnémonique (ici FP) dans la fenêtre « recherche » de votre courtier. Dans certains cas, le simple nom de l’action suffit. Une fois cela fait, vous arrivez sur une page de ce type. Cliquez alors sur le bouton « achat » (visible en rectangle noir dans la capture d’écran). Une nouvelle page s’ouvre : celle du passage d’ordres.

exemple ordre de bourse total

 

exemple achat action

Si ce n’est pas le plus important, sachez que l’une des caractéristiques des ordres réside dans leur durée de validité. Comme vous pouvez le constater dans le menu déroulant (cf. encadré noir ci-dessus), vous disposez de trois options :

  • La validité « jour ». C’est-à-dire que votre ordre est valide uniquement lors de la séance. En d’autres termes, une fois la clôture, votre ordre deviendra caduque.
  • « A révocation » signifie que l’ordre est valide jusqu’à la fin du mois civil pour les opérations au comptant ou jusqu’au jour de liquidation pour les ordres au SRD (service à règlement différé).
  • La ligne « Autre » signifie que vous pouvez paramétrer vous-même une date souhaitée.

J’en viens maintenant aux différents types d’ordres, visibles dans la partie en rectangle noir ci-dessous.

les differents ordres de bourse

On retrouve donc les trois type d’ordres principaux :

  • Limite/Meilleure limite
  • Seuil de déclenchement / plage de déclenchement
  • Au marché

Aux Publications Agora, nos experts vous indiquent systématiquement quel type d’ordre passer. Vous n’avez qu’à choisir l’ordre adéquat chez votre broker, à renseigner quelques « paramètres » (comme les quantités traitées, en fonction évidemment de vos disponibilités), à confirmer votre achat… et vous voilà actionnaire ! Prendre position sur les marchés n’a jamais été aussi simple.

Bons investissements,

Les Publications Agora