Jackpot Trader

team-img

 

Chacun d’entre nous garde un souvenir impérissable de sa première fois dans un casino.

Il faut voir ces femmes et ces hommes aux visages hagards actionner frénétiquement le levier des machines à sous, à peine émus par les gains aléatoires récoltés ça et là. Autant le dire tout de suite : je ne suis pas client de ces jeux de hasard.

Mais la table de poker agit sur moi comme un aimant.

Le parallèle entre le poker et l’investissement boursier ne date pas d’hier. Nombreux sont ceux qui y font référence.

Certes, comme pour tous les autres jeux de casino, il y a toujours deux vainqueurs : celui à qui la chance a tout de même plutôt souri et qui gagne la partie, et celui qui l’a organisée. Le premier, emporté par sa témérité, son imprudence ou son addiction, étant parfois tenté de remettre sa mise en jeu lors de la prochaine partie.

Cependant, on ne peut nier la chose suivante : on y apprend à réduire la part d’aléatoire en s’immergeant dans de délicats calculs de probabilités. Mieux encore : on peut choisir de laisser passer son tour lorsque les cartes qui nous ont été attribuées ne nous offrent pas les meilleures promesses.

Alors l’analogie avec le trading devient intéressante.

Mieux vaut mettre toutes les chances de notre côté en ne jouant que les meilleures mains, celles qui nous offrent le plus de garanties, celles qui nous promettent les meilleurs gains. Et quand le jeu n’en vaut pas la chandelle, s’abstenir.

Cette approche est d’autant plus importante que sur les marchés financiers, on ne peut conjurer le mauvais sort en usant de coups de bluff salvateurs.

Mathieu Lebrun, l’un des analystes financiers des Publications Agora, spécialiste des valeurs de rendement, fut un très bon joueur de poker avant d’appliquer ses stratégies au marché boursier.

Pour la première fois, il révèle sa technique préférée de trading, inspirée du poker et de ce qu’il appelle « La Loi Sklansky ». Et il vous montre comment vous pouvez utiliser cette simple stratégie pour viser vos propres gains au quotidien !

Yann Boutaric

Je m’abonne

Pour afficher le contenu privé de cette publication, connectez-vous :



Vous avez oublié votre mot de passe ?