Skip to main content

Alerte n°109 – Jour de Prime : Cette candidate au rachat pourrait sauver votre retraite et la vie de votre enfant !

Par 25 octobre 2019Alertes

Zach ScheidtCher Lecteur,

En tant que père de sept enfants, j’ai l’habitude des urgences…

Rien que ces deux dernières années, voici ce qui est arrivé à mes enfants : une intervention chirurgicale pour une fracture ouverte du bras (en faisant une glissade sur une rampe d’escalier), un plâtre pour un pied cassé (en escaladant des rochers) et une opération de l’appendicite (aucune idée de la cause).

Heureusement, mes enfants sont plutôt en bonne santé. Et aucune de ces interventions ou urgences n’a menacé leur vie.

Mais dès que nous avons besoin de soins médicaux immédiats, je pense aux enfants pour qui c’est bien pire.

Par exemple, un camarade de classe de mon fils souffre d’une allergie mortelle à l’arachide. Si un enfant apporte un sandwich au beurre de cacahuète à l’école, il pourrait avoir un choc anaphylactique !

Je suis sûr que ses parents perdent le sommeil à la seule idée que cela pourrait se produire un jour. Et ce n’est qu’un cas parmi 1,6 million d’autres enfants et adolescents en danger à cause d’une allergie à l’arachide.

Heureusement, tous ces parents vont bientôt pouvoir cesser de s’inquiéter pour de bon.

Car une société est sur le point de commercialiser un traitement qui pourrait contribuer à atténuer les graves réactions allergiques à l’arachide.

Elle devrait recevoir une autorisation de la FDA [NDR : Food and Drug Administration, l’autorité du médicament aux États-Unis] d’ici la fin de l’année.

Je ne serais pas étonné, toutefois, que la société reçoive une belle offre de rachat bien avant.

En fait, notre Indicateur Jour de Prime nous dit que des négociations pourraient déjà être en cours.

Et voici pourquoi je pense que cela pourrait nous rapporter des gains énormes en quelques semaines à peine…

Des profits faciles pour les géants pharmaceutiques

Mettre de nouveaux médicaments sur le marché est un processus long et coûteux. La FDA exige énormément d’essais et de recherches avant d’autoriser une entreprise à commercialiser un nouveau médicament.

Aimmune Therapeutics Inc. (AIMT) a mis des années à accomplir tout ce parcours avec son médicament contre l’allergie à l’arachide : le Palforzia.

À présent, son travail est sur le point d’être récompensé.

La FDA a déjà accordé au Palforzia les statuts « Fast Track » [NDR : procédure d’évaluation accélérée] et « Breaktrough Therapy » [NDR : médicament innovant].

Un comité de la FDA a récemment voté en faveur de l’autorisation du médicament (source : Zack’s Equity Research).

Et comme la FDA a tendance à se plier aux recommandations des comités, ce n’est qu’une question de temps avant que les médecins puissent commencer à prescrire ce traitement aux enfants souffrant d’allergie à l’arachide.

Beaucoup de monde s’attend à ce que l’autorisation intervienne fin janvier 2020.

Et le Palforzia se trouvant face à un énorme marché potentiel, AIMT est une candidate au rachat idéale.

Il suffit de regarder les pics d’activité que notre Indicateur Jour de Prime a repérés.

Graphe AIMT Aimmune Therapeutics Inc.

C’est logique, car les grands laboratoires pharmaceutiques sont bien connus pour leurs opérations d’acquisition.

Traditionnellement, les sociétés de type blue chip du secteur médical « gardent un oeil » sur des entreprises plus modestes afin de détecter celles qui découvriront les meilleurs médicaments, dispositifs médicaux ou thérapies.

À mesure que les recherches, le dur labeur et les procédures d’autorisation arrivent à leur terme, les grands groupes pharmaceutiques ont alors intérêt à lancer des offres de rachat. Cela leur permet de profiter d’avancées médicales majeures mais avec moins de risques.

Et au bout du compte, ils peuvent débourser un prix astronomique pour racheter une ou deux excellentes entreprises chaque année. Mais songez à tout l’argent qu’ils économisent, dans la mesure où ils ne financent pas des recherches médicales susceptibles d’échouer au bout du compte.

Pour un géant pharmaceutique, le moment idéal, pour racheter une entreprise plus modeste, se situe avant que la FDA ne prenne sa décision finale.

Autrement dit, un grand laboratoire devrait vouloir se rapprocher d’AIMT avant janvier 2020.

Ainsi, il pourrait se préparer à produire en masse et vendre le traitement d’AIMT dès que l’autorisation sera accordée définitivement, et engranger ainsi des profits presque immédiats.

Mais par-dessus tout, n’importe lequel de ces grands groupes est capable de faire une offre de rachat généreuse sans sourciller !

1,6 Md$, c’est tout à fait abordable

Actuellement, Aimmune Therapeutics est une entreprise qui affiche une capitalisation boursière de 1,6 Md$, aucun bénéfice, et espère commercialiser un nouveau médicament formidable.

Mais une fois que l’autorisation de la FDA aura été accordée, les choses pourraient changer rapidement. Le médicament ayant coûté si cher à développer et à tester deviendrait alors un actif générant des profits année après année !

Et pour les plus grands groupes pharmaceutiques américains, 1,6 Md$, ce n’est pas cher.

Johnson & Johnson (JNJ), par exemple, a une capitalisation de plus de 360 Mds$ et près de 19 Mds$ de trésorerie sonnante et trébuchante.

Quant à Merck, sa capitalisation boursière est de 210 Mds$ et sa trésorerie de 8,8 Mds$.

Un certain nombre de blue chips pharmaceutiques adoreraient mettre la main sur un nouveau médicament tel que le Palforzia. Et il est parfaitement logique de payer un prix élevé pour racheter AIMT, et récupérer le droit exclusif de vendre ce nouveau médicament.

Alors quel est le prix auquel on peut s’attendre ?

L’an dernier, les actions AIMT ont atteint un plus haut proche des 42 $. L’action a reculé, depuis, dans la mesure où la société a « brûlé » de la trésorerie pour tester son médicament et franchir tout le processus d’autorisation de la FDA.

Je pense que les investisseurs exigeront au moins 42 $, le cours auquel l’action se négociait en 2018. Mais le prix pourrait être encore plus élevé !

Étant donné que son cours actuel est proche des 26 $, nous avons une marge de gain élevée, en cas de rachat.

Voici comment procéder…

Niveau 1 – Recommandation sur une action

Achetez Aimmune Therapeutics Inc. (AIMT) au prix maximum de 27 $ par action.

C’est la façon la moins risquée de jouer cette carte.

Elle vous permet d’attendre indéfiniment qu’une offre de rachat se manifeste. En fait, vous pourriez réaliser des gains même si la société ne fait pas l’objet d’une offre de rachat.

L’inconvénient, c’est que les gains potentiels seront bien plus modestes que ceux que vous pourriez réaliser dans l’une des autres recommandations que je vous adresse aujourd’hui. Mais vous pourriez tout de même réaliser de meilleurs gains que les investisseurs moyens. Voilà pourquoi je vous recommande ce niveau, si vous n’aimez pas le risque.

Pour cette action, le prix de rachat que je cible sur le long terme est de 42 $, soit un gain de 62%, par rapport à son niveau actuel, qui se situe aux alentours des 26 $. Je recommanderai peut-être de vendre au-dessous du cours ciblé pour vous permettre d’encaisser vos gains.

Mon conseil :
Achetez Aimmune Therapeutics Inc. (AIMT) au prix maximum de 27 $ par action.

Niveau 2 – Trade sur options modérément agressif

Cette recommandation est spéculative. Elle exploite le levier des options pour vous permettre de réaliser des gains plus importants. Une offre de rachat sur AIMT fera flamber le cours de l’option.

La valeur de cette option pourrait augmenter même si AIMT ne reçoit aucune offre de rachat. Dans les deux cas, il faudrait que cela se produise avant la date d’expiration de l’option. C’est une bonne stratégie, si vous comprenez le fonctionnement des options et que vous êtes prêt à prendre plus de risques pour réaliser des gains plus importants.

Ce contrat call est actuellement à 4,45 $ (bid à 4,10 $, ask à 4,80 $).

Si l’action AIMT atteint les 42 $, ces options vaudront au moins 12 $, ce qui représenterait un gain de 169%. Je recommanderai peut-être de vendre au-dessous de ce cours pour vous permettre d’encaisser vos gains plus rapidement.

Mon conseil :
Sur votre compte de courtage, trouvez l’option sur Aimmune Therapeutics (AIMT) d’expiration le 19 juin 2020 et de strike 30 $.

  • Code boursier : AIMT200619C00030000.
  • Recherchez les options figurant sous le code AIMT.
  • Sélectionnez la bonne date d’expiration : 19 juin 2020.
  • Choisissez le strike de 30 $.
  • Sélectionnez l’option « call » (option d’achat).
  • Sélectionnez le nombre de contrats que vous voulez acheter. (Je recommande deux contrats, pour des questions de gestion de risque.)
  • Une fois que vous avez sélectionné le bon contrat, cliquez sur « acheter ».
  • Sélectionnez « limit order » (ordre à prix limite). Cela fixe le prix du trade.
  • Utilisez un ordre à cours limité entre le bid (meilleur acheteur) et le ask (meilleur vendeur) du moment.

Lorsque vous ouvrirez vos écrans de courtage, le prix sera différent de celui mentionné précédemment (c’est normal, le marché bouge en permanence). Achetez au prix du marché du moment, entre le bid et le ask, mais pas au-dessus de 5 $.

Niveau 3 – Le trade Jour de Prime

Cette recommandation est la plus spéculative des trois, ce qui veut dire que les gains potentiels sont énormes mais que les risques sont considérables.

Si la société reçoit une généreuse offre de rachat avant la date d’expiration de l’option, vous pourrez réaliser un énorme gain du jour au lendemain.

En fait, si une offre de rachat est effectuée avant la date d’expiration de l’option, et qu’elle s’accompagne d’une prime d’environ 60% par rapport au cours actuel de l’action (ce qui donnerait 42 $ environ comme cible de prix pour l’action), cela vous permettra de réaliser un gain de 837,5%.

Un investissement de 256 $ (pour 2 contrats qui cotent actuellement à 1,28 $ l’unité) se transformerait alors en 2 400 $.

Mais il s’agit d’une stratégie très spéculative et risquée car le temps jusqu’à l’échéance est court et l’option a des chances d’expirer sans valeur (ce qui fait que vous perdrez toute votre mise), alors ne prenez pas la position si vous n’êtes pas à l’aise avec, et si vous la prenez, votre position doit être modeste, et ne misez que l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre.

Mon conseil :
Achetez les options call sur Aimmune Therapeutics (AIMT) d’expiration 20 décembre 2019, de strike 30 $, au prix actuel entre le bid et le ask.

  • Code boursier : AIMT191220C00030000.
  • Recherchez les options figurant sous le code AIMT.
  • Sélectionnez la bonne date d’expiration : 20 décembre 2019.
  • Choisissez le strike de 30 $.
  • Sélectionnez l’option « call ».
  • Sélectionnez le nombre de contrats que vous voulez acheter. (Je recommande deux contrats, pour des questions de gestion des risques.)
  • Une fois que vous avez sélectionné le bon contrat, cliquez sur « acheter ».
  • Sélectionnez « limit order » (ordre à prix limite). Cela fixe le prix du trade.
  • Utilisez un ordre à cours limité entre le bid (meilleur acheteur) et le ask (meilleur vendeur) du moment.

Lorsque vous ouvrirez vos écrans de courtage, le prix sera différent de celui mentionné précédemment (c’est normal, le marché bouge en permanence). Achetez au prix du marché du moment, entre le bid et le ask, mais pas au-dessus de 1,50 $.

[NDR : Nous suivrons les recommandations de Niveaux 1 et 2 dans notre portefeuille-type mais pas le trade Jour de Prime. Nous vous enverrons régulièrement des updates concernant le trade sur options, si nécessaire.]

Notre Indicateur Jour de Prime nous signale qu’un accord est probablement déjà à l’ordre du jour. En rachetant AIMT, un grand groupe pharmaceutique aurait un accès exclusif à son nouveau médicament contre l’allergie à l’arachide.

Mais même si aucun accord ne se matérialise, nous pouvons enregistrer une bonne performance sur ce trade.

Une fois que l’autorisation de la FDA sera définitivement accordée, le médicament d’AIMT passera du stade de développement très coûteux à celui de centre de profits. Et les actions devraient donc évoluer naturellement à la hausse.

Pour que toujours vos revenus croissent !

Signature Zach Scheidt

Zach Scheidt
Rédacteur en Chef, OPA Business Club