Skip to main content

Alerte n°46 – Mise à jour du portefeuille + 1 trade de revenus

Par 6 mai 2019Alertes

Gaël Deballe

Cher lecteur,

Je reviens plus en détail ci-dessous sur les trades de revenus qui permettent d’optimiser l’utilisation de la marge sans risque.

Il existe 3 types de comptes chez Interactive Brokers (et donc chez Lynx qui est partenaire d’IB) :

  • le compte cash : aucun emprunt possible, pas d’utilisation de marge possible. Si vous avez 75 000 $ sur votre compte par exemple, vous ne pouvez pas vous engager sur plus de 75 000 $ (via des ventes de puts ou des actions en direct).
  • le compte de marge REG T classique : trading sur marge possible dans un cadre limité (c’est celui qui nous intéresse).
  • le compte portfolio margin : trading sur marge plus poussé (autre mode de calcul que le Reg T) qui permet d’utiliser plus de marge, mais il faut avoir au minimum 125 000 $ sur son compte (cash et équivalent position actions).

Ce qui nous concerne (pour ceux qui n’ont pas encore de compte à marge) est le passage du compte « cash » au compte à marge « Reg T » classique.

Le changement de type de compte se fait dans la gestion de compte IB ou Lynx, rubrique « account settings » (paramètres de compte), puis « account type » (type de compte).

Ou alors via leur service client.

Lorsque j’indique pour les trades de revenus qu’il faut avoir 15% de la somme qui serait nécessaire si les puts étaient exercés, cela veut dire qu’il ne faut pas posséder les 100% de l’engagement sur les puts, mais 15% seulement.

Par exemple, supposons que vous ayez un portefeuille de 75 000 $.

Si on vend des puts sur un trade de revenus, et que l’engagement théorique est de 20 000 $ (somme à débourser si les puts sont exercés), cela ne consomme que 20 000 x 15% = 3 000 $ (et pas 20 000 $ !) de vos 75 000 $.

Cela permet donc de prendre beaucoup plus de positions, pour un montant d’engagement total bien au-delà des 75 000 $ du compte.

Nous n’irons bien entendu jamais jusqu’au bout de la marge : pour un compte de 75 000 $, cela représenterait un engagement théorique possible de 500 000 $ ! Car il faut toujours garder une grande marge de sécurité. Et de même, ma stratégie de sortie fait que nous n’aurons jamais le risque que les puts de ces trades de revenus ne soient exercés.

Mais ne pas utiliser cette flexibilité offerte par le broker serait dommage, car elle permet, lorsque bien utilisée, d’augmenter énormément le rendement du portefeuille.

Je rappelle que, pour l’instant, nous avons 4 types de rentes dans notre stratégie de rentier :

  • les dividendes versés par nos REITs (avec des rendements aux alentours de 8%) ;
  • les trades de revenus (options loin hors de la monnaie et d’expiration longue, 15% de marge requise), le but est de toucher les primes d’options mais de ne pas posséder les actions ;
  • les ventes de puts pour tenter d’acheter moins cher (100% de marge requise), puts proches de la monnaie, qui parfois expirent sans valeur, parfois sont exercés, ce qui nous fait acheter des actions de rendement ;
  • les ventes de calls couverts sur les actions que nous possédons.

Les « trades de revenus » vont nous permettre de booster le rendement de notre portefeuille de quelques pourcents tout en nous faisant prendre un minimum de risque supplémentaire.

C’est tout l’intérêt d’avoir un VRAI (je divulgue légalement mes positions) investisseur professionnel comme moi à vos côtés, qui vous guide dans l’optimisation de votre compte et vous permet de trader les options de manière professionnelle.

Si vous n’avez pas de compte qui vous permette une utilisation de marge chez votre courtier, faites-en la demande. Pour information, le broker Interactive Brokers autorise de manière certaine ce type de compte.

Passons maintenant à l’update portefeuille.

Mise à jour du portefeuille

Total revenus encaissés
(Depuis le lancement de LGS juillet 2018) 

Pour un portefeuille d’environ 100 000$ : 12 270 $
Pour un portefeuille d’environ 50 000$ : 6 135 $

1 – CONTRATS PUTS : ce sont des options de vente que nous avons vendues pour percevoir une prime ou acheter un REIT moins cher.

VENTES DE PUTS POUR ACHETER MOINS CHER

EPD MAY2019 24 28 P
Nous avons pu vendre le put EPD MAY2019 24th 28 P (put de strike 28 $ et d’échéance le 24 mai 2019) à 0,30 $ le 10 avril lors d’une légère consolidation de l’action. Nous avons recueilli 240 $ sur 8 contrats puts. Enterprise Products Partners (EPD) est un MLP qui devrait voir ses revenus croître grâce à l’augmentation des flux pétroliers aux États-Unis (production et consommation en hausse). Conservez.

VNQ JUN2019 80 P
L’ETF Vanguard Real Estate (VNQ) a bien consolidé la semaine dernière et j’en profite pour initier un trade de revenu aujourd’hui (voir plus bas).  En attendant, ces puts VNQ JUN2019 80 P vendues (300 $ sur 4 contrats, la moitié de notre position) nous permettent de profiter du temps qui passe et de l’érosion de la valeur temps des options. Pour les nouveaux arrivés, ne faites rien sur VNQ, ne prenez pas la position courte (qui a été mise en place dans un contexte spécial), et ne vendez pas ces puts VNQ JUN2019 80 P. Pour les autres, conservez.

OUT MAY2019 22,5 P
Outfront Media (OUT) est une entreprise qui possède des emplacements publicitaires numériques le long des axes routiers et les louent aux annonceurs. Je vous avais recommandé de mettre un ordre de vente à prix limite à 0,45 $ sur le put OUT MAY2019 22,5 P. L’ordre a été exécuté lors de la consolidation de l’action du lundi 22 avril, le lendemain de la rédaction de mon précédent update portefeuille. Nous avons recueilli 360 $ sur 8 contrats. Conservez.

IRM MAY2019 32,5 P
Nous avons recueilli 300 $ sur 5 contrats en vendant ces puts aux alentours de 0,60 $. Certains d’entre vous ont même pu vendre plus haut (jusqu’à 0,85 $). Bien joué. Nous allons probablement acheter les actions de Iron Mountain Incorporated (IRM), ce spécialiste du stockage d’archives et de données dans 2 semaines (si les puts restent dans la monnaie d’ici là). Conservez.

2 – TRADES DE REVENUS

OHI SEP2019 30 P
Nous avons recueilli 450 $ en vendant ces puts sur Omega Healthcare (OHI). L’action stagne, c’est parfait, le temps joue pour nous. La marge jusqu’au strike est importante, ce trade de revenu s’annonce paisible. Conservez.

ENB JUL2019 32,5 P
Un trade à revenu est en attente sur le MLP Enterprise Products Partners (EPD) : ordre de vente à prix limite de 0,60 $ sur le put suivant : ENB JUL2019 32,5 P. Si cet ordre est exécuté, ce trade nous rapporterait 300 $ de revenus.

IIPR JUL2019 55 P et IIPR OCT2019 50 P
Notre vente du put IIPR JUL2019 55 P s’est réalisée au prix de 1,80 $ seulement (contre 2,30 $ indiqué dans l’alerte du 18 mars) à cause d’une forte hausse de l’action ce jour-là. L’action de notre REIT spécialisé dans les locaux de production de cannabis légal est en effet très volatile. Concernant le 2e put (IIPR OCT2019 50 P), la vente a été réalisée le 3 avril. Ce sont en tout 820 $ de revenus recueillis. L’action caracole toujours proche de ses sommets. Cependant, si vous n’avez pas pu rentrer, soyez patient, une consolidation pourrait se produire. Surfez sur les vagues des graphiques mais ne précipitez pas le trade en vendant à un prix dérisoire. Le métier de rentier requiert de la patience car il s’inscrit dans un temps très long. Essayez de maîtriser vos émotions d’avidité. Ceci est valable pour tous les trades en général. Ce n’est pas forcément le jour de lecture de l’email qui constitue le meilleur moment pour entrer sur un trade, d’où les ordres à prix limite. D’une manière générale, apprenez à optimiser vos entrées sans précipitation. Conservez.

CONE SEP2019 40 P
Nous avons recueilli 650 $ en vendant ces puts long terme et très hors de la monnaie sur CyrusOne (CONE). Le marché des centres de données est en pleine expansion grâce aux GAFAs et à la 5G en train d’être déployée. Nous avons profiter d’une anomalie de valorisation de CONE par rapport à ses pairs. Conservez.

OHI JAN2020 27 P
Nous avons recueilli 450 $ en vendant ces puts très long terme sur Omega Healthcare (OHI). Ce solide REIT du secteur médical possède un rendement élevé et une bonne volatilité. Conservez.

VNQ SEP2019 76 P
Nous avons recueilli 340 $ en vendant ces 4 puts long terme sur l’ETF Vanguard Real Estate (VNQ). Conservez.

3 – CALLS COUVERTS : ce sont des actions que nous détenons en portefeuille (puts exercés) et sur lesquelles nous vendons des calls pour obtenir plus de revenus.

Aucune position actuellement en portefeuille.

4 – POSITIONS REITS : ce sont des actions REITs que nous possédons pour percevoir les dividendes.

Position de 900 actions APLE
Nous possédons 900 actions Apple Hospitality (APLE) grâce à nos puts de septembre qui ont été exercés. Nous avons recueilli 945 $ de revenus sur ce REIT grâce à la vente de puts (405 $) et aux dividendes (630 $). L’action du propriétaire des murs des hôtels Hilton et Marriott nous verse des dividendes tous les mois tant que nous la possédons. Le dernier en date (0,10 $ par action) a été versé sur votre compte lundi 15 avril. Conservez.

Position de 1 200 actions CIO
Nous possédons 1 200 actions City Office REIT (CIO) grâce à nos puts d’octobre qui ont été exercés. Nous avons recueilli 300 $ de revenus sur ce REIT grâce à la vente de puts et aux dividendes (2 x 282 $). Le prochain dividende de 0,235 $ par action a été détaché de l’action mercredi 10 avril dernier et sera versé sur votre compte le 25 avril. Conservez.

Position de 600 actions CXW
Nous possédons 600 actions CoreCivic (CXW) grâce à nos puts d’octobre qui ont été exercés. Nous avons recueilli beaucoup de revenus sur ce REIT grâce à la vente de puts (420 $ + 360 $), à la vente de calls (210 $) et aux dividendes (522 $). Ce REIT verse ses dividendes trimestriellement, et il vient d’augmenter son dividende (0,44 $ contre 0,43 $ précédemment). Le dernier détachement a eu lieu le 29 mars pour un versement sur votre compte le 15 avril. Conservez.

Position de 102 actions OPI
Nous possédons 102 actions Office Properties Income Trust (OPI), REIT positionné sur la location de bureaux et bâtiments aux autorités gouvernementales et administratives. Le dernier dividende de 0,55 $ par action a été détaché le 25 janvier et a été versé sur votre compte le 21 février. Conservez.

Position de 201 actions DEA
Nous possédons 201 actions Easterly Government Properties (DEA) achetées en direct le 26 novembre 2018 dans le cadre de notre stratégie de réinvestissement des revenus (dividendes + primes d’options). Ce REIT est positionné sur les bureaux et bâtiments administratifs loués au gouvernement américain et à ses différents ministères et organisations. Le dernier dividende, d’un montant de 0,26 $ par action, a été versé sur notre compte le 28 mars. En tout, nous avons recueilli 104,52 $ de dividendes (fin décembre et fin mars). Conservez.

Position courte de 800 actions sur VNQ
Nous avons recueilli 800 $ en vendant nos puts sur l’ETF Vanguard Real Estate (VNQ). Ces calls ont été exercés car VNQ a clôturé largement au-dessus de notre strike de 79 $ à l’échéance. Nous avons donc une position courte sur 800 actions VNQ.
Cet ETF réplique les performances du secteur des REITs dans son ensemble. Cette position courte couvre pour l’instant nos positions longues en direct sur les REITs (plus ou moins même montant que celui investi). L’objectif n’est pas à terme de garder cette position, mais le timing n’est actuellement pas bon pour tenter d’en sortir. Cette position courte déployée en période d’incertitude (fin d’année 2018) est en moins-value latente, mais je vais m’arranger pour tirer le maximum de revenus de cette position.
Patience, le rythme temporel des investissements REITs n’est pas celui du swing trading. Les oscillations se font sur plusieurs semaines voire mois. Nous avons pour l’instant la moitié de notre position qui nous rapporte un peu grâce aux ventes de puts VNQ JUN2019 80 P.
Pour les nouveaux arrivés, ignorez cette position courte. Pour les autres, conservez la position courte.

——

Pour clore cet update portefeuille, je vous propose un trade de revenu.

C’est le moment idéal pour devenir un producteur de pétrole américain !

Cela s’explique par le fait que les prix du pétrole ont augmenté récemment et tout indique que les prix vont continuer à augmenter !

Ainsi, pour les sociétés qui forent dans les vastes formations de schistes bitumineux des États-Unis, la hausse des prix se traduit par des bénéfices plus élevés et une plus grande incitation à forer.

Le pétrole de schiste devient rentable

Tout nouveau puits de pétrole nécessite généralement l’intervention d’une société de services pétroliers pour le processus de forage. Et bien sûr, il y a une compagnie d’exploration et d’exploitation qui s’occupe du puits ensuite.

De là, le pétrole est transporté par un pipeline. Et bien sûr, la compagnie qui gère le pipeline exige des frais pour le transport de ce pétrole du point A au point B. Nous avons déjà des trades positionnés sur ce type d’entreprises propriétaires de pipelines : Enterprise Products Partners (EPD) et Enbridge (ENB).

Où va le pipeline ?

À la raffinerie, bien sûr. Là où le pétrole est transformé en essence, diesel, kérosène ou tout autre produit raffiné.

Et n’oubliez pas les entreprises de transport routier qui font rouler des camions-citernes jusqu’aux stations-service locales ou les entreprises de transport maritime qui exportent les produits pétroliers.

Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup de secteurs qui profitent du pétrole produit aux États-Unis. Et toutes ces secteurs devraient très bien se porter cette année !

En tant qu’investisseur rentier, nous avons donc tout intérêt à être exposé au marché pétrolier américain cette année.

Présentation de CVR Energy

Le trade de revenus d’aujourd’hui porte sur CVR Energy (ticker : CVI sur le NYSE), qui gère des raffineries, des pipelines et une flotte de camions-citernes aux États-Unis.

En plus de son activité principale de raffinage de carburant (kérosène, essence et diesel), CVI possède également une division de fabrication d’engrais. Cela permet de diversifier et de stabiliser l’ensemble des activités de l’entreprise.

Il ne fait guère de doute que CVI sera en mesure cette année de faire tourner ses raffineries et ses pipelines au maximum de leur capacité et de dégager d’énormes profits pour ses actionnaires.

Aujourd’hui, les actions se négocient à 45 $, et viennent de franchir franchement la résistance de 44 $. Je m’attends à ce qu’elles continuent de grimper suite au dépassement de cette résistance long terme. Et en tout cas je ne m’attends pas à ce qu’elles redescendent à 30 $ (le prix d’exercice des puts ci-dessous) de sitôt.

Dans tous les cas, en cas d’accident, ma stratégie de sortie fera en sorte que nous n’aurons pas à acheter les actions.

Prenons donc en toute tranquillité le trade de revenu ci-dessous sur CVI.

MON CONSEIL : nous vendons le put suivant sur CVR Energy (CVI) :

CVI DEC2019 30 P (put d’expiration 20 décembre 2019 et de strike 30 $). La prime de ce put est actuellement aux alentours de 0,65 $ (bid à 0,55 $ et ask à 0,75 $).

En théorie, lorsque vous vendez des puts CVI DEC2019 30 P, vous acceptez d’acheter des actions CVI à 30 $ l’action – mais seulement si CVI se négocie au-dessous de ce niveau lorsque les contrats expireront en décembre. En pratique, nous utiliserons ma stratégie de sortie pour n’avoir jamais à acheter le sous-jacent.

Le prix d’exercice (30 $) est bien inférieur au cours de l’action d’aujourd’hui, à 45,08 $, ce qui laisse plus de 33,4% de marge à la baisse.

Interactive Brokers (ou Lynx) requiert 15% de marge pour ce genre de transaction, c’est-à-dire que le broker exige que vous ayez sur votre compte au moins 15% de la somme que vous devriez débourser pour acheter les actions si les puts étaient exercés.

Nous allons vendre 5 contrats puts dans le portefeuille type. Cela représente un revenu de 325 $ (0,65 $ x 500).

Je considère que la somme immobilisée est de 2 250 $ (15% x 3 000 x 5 = marge requise par le courtier).

Combien de contrats devez-vous vendre en fonction de la taille de votre portefeuille ?

Nous recommandons ici de vendre 5 contrats. Ceci est valable pour un portefeuille d’environ 100 000 $.

Si vous avez une taille de portefeuille différente, appliquez simplement une règle de 3 pour connaître le nombre adéquat de contrats à partir de cette référence.

Ainsi, si votre portefeuille est de 60 000 $ environ, vous allez vendre 3 contrats.

Action à mettre en œuvre via la plateforme de votre courtier :

  • Identifiez les puts CVI DEC2019 30 P

Le symbole est CVI191220P00030000, mais vous pouvez aussi passer par la chaîne d’options tel qu’expliqué dans nos guides (clic droit sur la ligne CVI, « option trader », puis choix du bon put dans la chaîne d’options).

  • Assurez-vous de choisir la bonne échéance (20 décembre 2019).
  • Choisissez le prix d’exercice de 30 $.
  • Sélectionnez options « PUT » (options de vente).
  • Sélectionnez le nombre de contrats à vendre (Pour le PF Loyers Garantis nous vendons 5 contrats).
  • Une fois que vous avez le bon contrat, cliquez sur « vendre ».
  • Sélectionnez « ordre à cours limité ». Ceci détermine le prix de la transaction.
  • Mettez un prix entre le bid et le ask en essayant d’optimiser le prix d’entrée en fonction de l’état du marché.
  • Cliquez sur « vendre » pour transmettre l’ordre.

Si vous avez de la difficulté à vendre au prix de 0,65 $ et êtes pressé, vous pouvez choisir d’abaisser graduellement votre limite (par pas de 0,05 $). Mais ne vendez pas pour moins de 0,55 $.

Si vous n’êtes pas pressé, vous pouvez mettre un ordre limite au niveau de votre choix et régler la validité de l’ordre sur plusieurs jours (GTD = Good Till Date, puis choisir la date)

Bien entendu, si le prix est au-dessus de 0,65 $ lorsque vous lisez cet email (car l’action CVI a baissé entre temps), vendez à ce prix plus élevé. Je vous conseille d’ailleurs de tenter 0,70 $ sur ce trade et de bien observer ce que fait l’action par rapport au prix de ce week-end.

N’oubliez pas de mettre de côté 15% de 3 000 $ pour chaque contrat put que vous vendez.

À bientôt pour la prochaine alerte,

Rendement vôtre,

Gaël Deballe

Divulgation légale : Je suis personnellement long sur les actions suivantes : APLE, CIO, CXW, DEA, EPD, GOV, OHI, UNIT, STAG, WPC, court put sur les actions suivantes : CIO, EPD, OHI, VNQ, CONE, IIPR, IRM et court sur les actions suivantes : VNQ.

Cliquez sur les tableaux pour agrandir