Skip to main content

Alerte n°86 – Mise à jour du portefeuille et… Pourquoi la 5G va motiver la prochaine vague de rachats

Zach ScheidtCher Lecteur,

Carbon Black Inc. (CBLK), notre dernière recommandation, a été rachetée par VMware pour 2,1 milliards de dollars, rendant caduques nos perspectives de positionnement en ce début de semaine. Notre Indicateur Jour de Prime avait vu juste, une fois de plus, mais cette fois-ci tout est allé très vite. Nous n’avons même pas pu nous positionner sur le Niveau 1 à notre cours limite de 24 $. Et nous avons eu raison de rester disciplinés.

Mais Carbon Black ne sera pas la seule entreprise technologique à se faire racheter par une société tentant de s’implanter dans ce secteur.

En fait, je m’attends à ce qu’un grand nombre d’acquisitions majeures se déroulent dans ce secteur, au cours des prochains trimestres. Voilà qui devrait nous offrir une multitude d’opportunités de réaliser d’énormes gains.

En effet, les grands acteurs d’Internet, de la téléphonie et de l’informatique accourent en vue de dominer la prochaine génération de technologie sans fil : la 5G.

La 5G promet un débit Internet des centaines de fois supérieurs aux débits actuels. Les temps de latence entre l’émission et la réception de données seront réduits de façon spectaculaire. Et la fiabilité des connexions Internet approchera les 100%.

Ce débit, ces capacités et cette fiabilité vont transformer nos vies de manière parfois étonnante.

Je l’ai constaté par moi-même, lorsque j’ai assisté au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, en début d’année.

Une équipe avait placé des caméras à l’avant d’une voiture de course, équipé le pilote d’un casque VR (réalité virtuelle), puis occulté le pare-brise de la voiture. Les caméras diffusaient sur un réseau 5G qui retransmettait ensuite vers le casque du pilote.

Le pilote a parcouru le circuit sans rien d’autre pour le guider.

Au moindre décalage ou pépin sur le réseau, le pilote aurait pu foncer dans un mur à toute allure. Au contraire, il est resté au milieu de la piste, comme s’il voyait normalement à travers le pare-brise.

Ce n’est qu’une démonstration parmi tant d’autres de la rapidité et de la fiabilité des futurs réseaux 5G. Mais les experts sont enthousiastes en ce qui concerne les applications de cette technologie dans le « monde réel ». Elle va révolutionner la fiabilité des voitures à conduite autonome, les soins médicaux à distance, la formation longue distance et bien d’autres choses.

Bien entendu, le déploiement de cette technologie va prendre du temps, de l’argent, et nécessiter énormément de dur labeur. Et c’est là que les opérations d’acquisition entrent en jeu.

Car l’univers de la 5G est encore très éclaté au sein de différentes entreprises spécialisées dans différents domaines.

Carbon Black, par exemple, offre des produits de cyber-sécurité capables de protéger ces nouveaux réseaux des pirates.

On trouve également des sociétés possédant des brevets portant sur des appareils capables de se connecter aux réseaux 5G. Nous ne parlons pas uniquement d’entreprises qui produisent des composants pour smartphones.

Grâce à la 5G, nous aurons également besoin de récepteurs capables de s’adapter à des choses telles que les étagères de réfrigérateur (pour refaire le plein de provisions) et des thermostats intelligents (qui peuvent se régler automatiquement selon les conditions climatiques du moment).

Ensuite, il y a l’infrastructure nécessaire au déploiement de la 5G. Il s’agit d’entreprises qui sillonnent les villes et installent les équipements nécessaires dans tous les quartiers et collectivités.

À mesure que les grandes entreprises s’efforceront de dominer l’univers de la 5G, elles devront unir leurs forces à celles d’entreprises détenant une expertise dans certaines technologies ou applications spécifiques.

Et voilà ce qui motivera de nouvelles opérations d’acquisitions impliquant le domaine des télécommunications.

Bien entendu, notre Indicateur Jour de Prime continuera de nous servir de baromètre afin de repérer les sociétés ayant le plus probablement entamé des négociations dans la perspective d’une acquisition.

Dans le même temps, nous avons mis sur pied une « task force« , au sein d’OPA Business Club, qui surveille de très près le déploiement de la technologie 5G et identifiera les meilleures entreprises dans chaque secteur spécifique.

Ainsi, lorsqu’une entreprise de l’univers de la 5G apparaîtra sur notre radar, nous disposerons d’une banque d’informations concernant ce secteur. Nous aurons alors une chance de passer à l’action rapidement… et de réaliser les gains les plus importants.

Pour l’instant, examinons les positions de notre portefeuille.

Mise à jour du portefeuille

Carbon Black Inc. (CBLK)

Les actions CBLK ont ouvert à la hausse, jeudi dernier, ce qui a fait immédiatement grimper les options au-dessus du cours limite que j’avais prévu de vous conseiller vendredi. Et quelques heures plus tard, à peine, VMWare a annoncé qu’elle venait d’acquérir CBLK pour 2,1 Mds$.

Nous avions vu juste, mais c’est allé si vite que nous n’avons pas pu en profiter, même pas sur le Niveau 1.

Annulez tout ordre passé en vue d’acheter des actions CBLK.

Overstock.com Inc. (OSTK)

Patrick Byrne, le PDG d’Overstock, a démissionné jeudi dernier, ce qui a fait flamber les actions et bondir les mouvements sur options. La nature imprévisible de Byrne aurait pu faire fuir des acquéreurs potentiels. Maintenant qu’il n’est plus là, il n’y a plus grand chose qui s’oppose à une énorme opération d’acquisition.

OSTK évoluant à la hausse, je recommande de ne pas courir après la performance sur les options de Niveau 2. Si l’action se replie, nous aurons une chance de nous positionner. Mais il vaut mieux rater une ou deux opportunité que payer trop cher et augmenter les risques.

Si votre ordre concernant la recommandation de Niveau 2 n’a pas été traité, maintenez le cours limite à 5 $. Conservez vos actions de Niveau 1 et vos options de Niveau 3.

Wheaton Precious Metals Corp. (WPM)

Ce dernier trimestre, Wheaton a généré une impressionnante trésorerie de 100 M$.

Ses concurrents l’ont bien remarqué, et l’un d’eux pourrait décider de racheter WPM rapidement.

Conservez.

Pan American Silver Corp (PAAS)

Les métaux précieux tels que l’argent suivent étroitement la tendance haussière de l’or. Bien qu’elles s’essoufflent un peu, les minières telles que Pan American et Wheaton devraient reprendre de l’élan. J’ai recommandé de vendre la moitié de vos options de Niveau 3, mais cela n’a pas encore pu se réaliser. Alors maintenez vos ordres.

Vendez la moitié de vos calls PAAS (20 septembre 2019, 18 $) au prix maximum de 0,90 $. Conservez vos actions de Niveau 1 et vos options de Niveau 2.

Under Armour Inc. (UAA)

La saison de football américain est presque là, ce qui veut dire que nos joueurs préférés vont arborer des marques telles qu’Under Armour devant des millions de spectateurs. Alors ces deux mois devraient être rentables, pour UAA.

Son concurrent, Nike, va également gagner énormément d’argent, avec ce surcroît de publicité autour de sa marque. Cela pourrait l’inciter à racheter UAA afin de s’emparer d’une grosse part de ce marché.

Conservez.

Enphase Energy Inc. (ENPH)

Les actions ENPH ont continué à flamber, cette semaine ! Désormais, vous devez avoir enregistré un gain de 67% sur votre position de Niveau 1 et un gain à trois chiffres (autour de 280%) sur votre position de Niveau 2. Mais ne croyez pas que l’envolée d’Enphase en reste là.

Bon nombre d’investisseurs commencent à considérer que la technologie d’Enphase représente l’avenir dans le domaine du solaire. Voilà qui renforce ses perspectives de rachat.

Les actions se situent encore en dessous du prix de rachat de 50 $ que nous ciblons à long terme, alors le titre a encore du chemin à parcourir avant que nous n’envisagions de revendre le reste de notre position.

Conservez.

Ally Financial Inc. (ALLY)

Les actions bancaires ne sont pas celles que privilégie Wall Street, en ce moment, en raison de la baisse des taux d’intérêt et de turbulences de marché généralisées. Mais nous savions que les taux d’intérêt allaient être abaissés, lorsque nous avons intégré ALLY à notre portefeuille, et qu’ALLY avait suffisamment diversifié ses activités pour réaliser de solides profits même dans ce contexte.

Je pense qu’une autre société du secteur pourrait envisager de diversifier son portefeuille en jetant son dévolu sur Ally.

Conservez.

Delek U.S. Holdings Inc. (DK)

Delek a publié des résultats très élevés, cette saison. Mais les turbulences généralisées, dans son secteur, n’aident en rien le cours de son titre.

Delek n’en reste pas moins une entreprise solide, ce qui devrait attirer un grand acquéreur.

Conservez.

Summit Materials Inc. (SUM)

Lorsque Summit Materials a fait réagir notre Indicateur Jour de Prime, au départ, la société venait de se faire approcher par le groupe industriel Grupo Argos, dans le cadre d’une acquisition.

Cette société colombienne essaye toujours d’étendre ses activités aux États-Unis, et les derniers résultats qu’elle a publiés indiquent qu’elle est capable de racheter la totalité de SUM.

Alors voyons si Argos fait une offre assez séduisante pour que Summit l’accepte.

Conservez.

eBay Inc. (EBAY)

L’Inde est en train de devenir un endroit très prisé pour de grands détaillants et acteurs tels qu’Amazon, Walmart et Alibaba, qui investissent des millions de dollars pour y occuper une position dominante.

eBay est également en course pour s’emparer de ce marché qui progresse rapidement. Un géant pourrait simplement racheter eBay pour prendre instantanément une longueur d’avance dans cette région, ou bien eBay pourrait profiter de cette zone émergente en faisant cavalier seul.
Dans les deux cas, notre position en bénéficiera.

Conservez.

SSR Mining Inc. (SSRM)

Si l’on doit dire quelque chose de positif du chaos régnant sur le marché, c’est qu’il est bon pour les cours de l’or, en général.

SSRM a tendance à grimper depuis que la Réserve fédérale a abaissé les taux d’intérêt. Alors voyons si une grande minière entre en jeu pour racheter cette société avant qu’elle ne coûte encore plus cher.

Conservez.

Sea Ltd. (SE)

Sea Ltd a indiqué que son segment « commerce en ligne » avait enregistré des pertes supérieures aux estimations, au dernier trimestre.

Mais nous nous intéressons à Sea car elle développe sa présence dans l’univers du jeu vidéo, secteur dans lequel elle a enregistré des revenus en forte hausse. Ce segment de l’entreprise affichant de bons résultats, je pense que d’autres acteurs du secteur pourraient profiter de ce repli pour présenter une offre de rachat.

À suivre…

Conservez.

Zillow Group Inc. (Z)

Zillow étend désormais la diffusion de ses annonces au Canada. De nombreux acheteurs américains s’intéressant à des biens immobiliers canadiens, Zillow compte bien en profiter pleinement.

En élargissant sa base-clients, la société devient une candidate au rachat chaque jour plus séduisante.

Conservez.

Sohu.com Ltd. (SOHU)

Les actions Sohu ont légèrement augmenté, cette semaine, même si la société n’a publié aucune nouvelle remarquable. Les tensions entre les États-Unis et la Chine restent élevées, mais le mini rebond des cours pourrait signifier une reprise à très court terme pour Sohu.

Conservez.

Graphic Packaging Holding Co. (GPK)

GPK a publié des résultats prometteurs et mis l’accent sur ses nouveaux produits plus respectueux de l’environnement. Comme je l’ai déjà dit, je pense que les produits d’emballage s’orientent vers là, de toute façon, ce qui pourrait attirer un acquéreur potentiel.

Mais il va falloir agir vite car je pense que l’action va rebondir rapidement.

Conservez.

Marvell Technology Group Ltd. (MRVL)

Marvell pourrait énormément profiter de la vague de la 5G. La conception de sa nouvelle puce électronique devient de plus en plus populaire auprès des sociétés de télécommunication, dans la mesure où elle permet de réduire les coûts et d’accélérer le débit.

Notre principal obstacle est la guerre commerciale en cours, mais Trump a sous-entendu la semaine dernière qu’elle se terminerait bientôt, avant de durcir une nouvelle fois les droits de douanes…

Conservez.

Trupanion Inc. (TRUP)

Trupanion frôle la rentabilité. Pour acquérir de nouveaux clients, la société dépense davantage en marketing. Les pertes suscitées par l’intégration de nouveaux clients ont effrayé certains investisseurs, mais cela prouve d’autant plus que Trupanion est bien partie pour enregistrer une énorme croissance.

Alors je n’insiste pas sur son pullback, et je pense que ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle ne devienne une excellente candidate au rachat.

Conservez.

Boingo Wireless Inc. (WIFI)

Le PDG de Boingo, Michael Finley, a racheté pour 100 000 $ d’actions de la société, la semaine dernière. C’est une bonne indication qu’il pense que quelque chose de favorable est en train de se dérouler en coulisses. Se pourrait-il que ce soit une opération de rachat ?

Alors soyons patients et attendons !

Conservez.

Sleep Number Corp. (SNBR)

La génération « Y » (« millennials ») est celle qui dépense le plus dans l’univers de l’ameublement, et qui représente la plus forte croissance. Or le marketing en ligne est un élément clé, pour atteindre ces personnes, et c’est un domaine dans lequel excelle Sleep Number.

Je pense que SNBR va continuer d’afficher des bénéfices impressionnants et qu’une acquisition se matérialisera très rapidement.

Conservez.

Marathon Oil Corp. (MRO)

Le fait que MRO ait surpassé les attentes, cette saison, n’a pas suffi à faire rebondir l’action. Conservez le reste de vos options de Niveau 2 au cas où nous pourrions récupérer nos pertes avant que ces options n’expirent.

Boston Scientific Corp. (BSX)

Boston Scientific a plusieurs produits en cours de développement qui pourraient propulser sa croissance future. Une fois qu’un concurrent de son secteur aura identifié ce potentiel, nous pourrions assister à un important rachat de cette entreprise du secteur du matériel médical.

Et comme les sociétés du secteur de la santé ont tendance à bien se comporter lors des turbulences de marché, ses concurrents pourraient vouloir agir avant que les investisseurs ne se précipitent en masse vers cette valeur refuge.

Conservez.

C’est tout pour aujourd’hui.

Pour que toujours vos revenus croissent !

Signature Zach Scheidt

Zach Scheidt
Rédacteur en Chef, OPA Business Club

X