Skip to main content

Alerte n°62 – Jour de Prime : Ce changement majeur dans le secteur bancaire pourrait déclencher une nouvelle vague de rachats !

Par 12 juillet 2019Alertes

Zach ScheidtCher Lecteur,

Un changement majeur est en train de se produire dans le secteur bancaire, en ce moment.

Nous n’avons rien vu de tel depuis cette période, juste après la crise financière, où les investisseurs et les entreprises se demandaient bien ce qui se passait et comment se protéger.

Ce changement devrait déclencher une vague de rachats d’entreprise à mesure que les plus grands établissements financiers américains trouveront un moyen de s’adapter à de nouvelles réalités.

Or notre Indicateur Jour de Prime vient juste d’identifier une action qui devrait recevoir une offre de rachat grâce à ce changement.

Une annonce pourrait survenir à tout moment, alors il n’y a pas de temps à perdre.

Voici ce que vous devez savoir…

La Fed change de cap et les établissements financiers réagissent

Comme vous le savez probablement, la Réserve fédérale est en train d’inverser sa politique des taux d’intérêt.

Ces dernières années, la Fed a relevé les taux d’intérêt à mesure que l’économie enregistrait de la croissance. Son intention était de maintenir la croissance à un niveau raisonnable et de protéger l’économie de l’inflation.

Mais ces derniers mois, il est devenu clair que l’inflation était maîtrisée et que l’économie américaine était exposée à certains risques. Alors pour stimuler la confiance des entreprises, la Fed s’est mis à évoquer qu’elle pourrait abaisser les taux directeurs cette année.

Et pas plus tard que cette semaine, Jerome Powell est intervenu devant le Congrès, en indiquant clairement que la Fed abaisserait les taux d’intérêt lors de sa réunion de juillet.

C’est la première fois que la Fed abaisse les taux depuis la crise financière. Et ce changement de politique majeur va avoir des répercussions sur tout le système bancaire.
Les marchés actions et obligataires, les marchés des changes et des matières premières ont tous commencé à réagir.

Mais les banques, en particulier, doivent prendre des mesures si elles souhaitent demeurer concurrentielles.

Traditionnellement, le secteur bancaire enregistre de médiocres performances en période de taux d’intérêt bas. En effet, les banques ne peuvent gagner autant sur les prêts qu’elles accordent, ce qui fait baisser leurs bénéfices.

Alors que peuvent-elles faire, pour anticiper ?

Eh bien, il semblerait qu’au moins une grande banque lorgne sur le marché des prêts hypothécaires pour l’aider à remplacer ces profits.

Ally Financial Inc. (ALLY) est un société de services financiers, mais elle ne fonctionne pas comme une banque traditionnelle.

La société offre des produits financiers destinés aux consommateurs, tels que le financement d’achat de voiture, des assurances, des prêts hypothécaires, et des solutions financières pour les entreprises.

Au lieu de s’appuyer sur le paiement d’intérêts issus de ces transactions financières, Ally se considère comme une « fintech« , une société financière innovante, utilisant les technologies. Autrement dit, sa force (et ses profits) proviennent de frais payés pour utiliser les systèmes et plateformes que la société a conçus pour faciliter les transactions financières.

C’est important, considérant la vigueur économique globale et la demande croissante en faveur de produits financiers.

Avec l’abaissement des taux d’intérêt, la demande en faveur de prêts hypothécaires augmente, que ce soit pour acheter un logement, ou le refinancer.

Un nombre accru de consommateurs achète et assure des véhicules, en particulier des pickups et des SUV très coûteux.

Et comme les gens gagnent plus d’argent, ils recherchent de meilleures solutions pour l’investir.

Le monde de l’entreprise a également besoin de plus de services financiers. Les sociétés développent leurs activités, empruntent de l’argent pour embaucher plus de salariés et ouvrir de nouveaux sites.

Autant de choses dans lesquelles Ally intervient.

Et ces tendances ont contribué au développement des activités d’Ally, alors que les banques traditionnelles se débattent pour gérer la baisse des taux d’intérêt.

Voilà qui fait d’Ally une candidate au rachat idéale, aux yeux d’une grande banque. Après tout, il est logique qu’une grande banque de type « blue chip » puise dans les revenus de fintech générés par Ally, pour pouvoir compenser le ralentissement de ses activités bancaires traditionnelles.

En fait, une grande banque a peut-être déjà entamé des pourparlers pour racheter la société.

Notre Indicateur Jour de Prime a repéré le type d’activités inhabituelles, sur le marché des options, que l’on associe à des négociations d’accord de rachat.

Regardez !

Graphe ALLY Financial

En ce moment, Wall Street anticipe qu’ALLY réalisera 3,62 $ de bénéfices par action, cette année, puis 4,07 $ l’année prochaine. Cela représente 12% de croissance des bénéfices, et ce chiffre est peut-être très prudent, étant donné le changement devant intervenir sur les taux d’intérêt.

Avec la baisse des taux d’intérêt, davantage de consommateurs vont souscrire des prêts et des polices d’assurance, ce qui devrait faire grimper les profits d’Ally.

Alors n’importe quelle banque devra payer un prix élevé pour racheter Ally, car les actionnaires ont de bonnes raisons de penser que leurs participations vont continuer de s’apprécier.

Je m’attendrais à ce que les actionnaires actuels exigent au moins un multiple de 12 fois les bénéfices projetés pour l’an prochain. En effet, la règle d’or, à Wall Street, consiste à prendre le pourcentage de croissance des bénéfices (12) et à le multiplier par le chiffre des bénéfices projetés pour l’an prochain (4,07 $).

Cela devrait situer le prix de rachat à 48,50 $, soit une hausse d’un peu plus de 50% par rapport au cours actuel, qui est de 31,50 $.

Bien entendu, nos positions de Niveaux 2 et 3 peuvent également vous permettre de réaliser des gains bien plus importants, lorsque l’opération sera annoncée.

Voici comment procéder…

Niveau 1 – Recommandation sur une action

Achetez Ally Financial Inc. (ALLY) au prix maximum de 32,50 $ par action.

C’est la façon la moins risquée de jouer cette carte.

Elle vous permet d’attendre indéfiniment qu’une offre de rachat se manifeste. En fait, vous pourriez réaliser des gains même si la société ne fait pas l’objet d’une offre de rachat.

L’inconvénient, c’est que les gains potentiels seront bien plus modestes que ceux que vous pourriez réaliser dans l’une des autres recommandations que je vous adresse aujourd’hui. Mais vous pourriez tout de même réaliser de meilleurs gains que les investisseurs moyens. Voilà pourquoi je vous recommande ce niveau, si vous n’aimez pas le risque.

Mon objectif de cours à long terme dans l’optique d’un rachat est de de 48,50 $, ce qui représente une hausse de 50% par rapport à son niveau actuel, qui se situe aux alentours des 31,50 $. Je recommanderai peut-être de vendre au-dessous du cours ciblé pour vous permettre d’encaisser vos gains.

Mon conseil :
Achetez Ally Financial Inc. (ALLY) au prix maximum de 32,50 $ par action.

Niveau 2 – Trade sur options modérément agressif

Cette recommandation est spéculative. Elle exploite le levier des options pour vous permettre de réaliser des gains plus importants. Une offre de rachat sur ALLY fera flamber le cours de l’option.

La valeur de cette option pourrait augmenter même si ALLY ne reçoit aucune offre de rachat. Dans les deux cas, il faudrait que cela se produise avant la date d’expiration de l’option. C’est une bonne stratégie, si vous comprenez le fonctionnement des options et que vous êtes prêt à prendre plus de risques pour réaliser des gains plus importants.

Ce contrat call est actuellement à 0,95 $ (bid à 0,90 $, ask à 1 $).

Si ALLY atteint les 48,50 $, ces options vaudront au moins 13,50 $, ce qui représenterait un gain de 1 321%. Je recommanderai peut-être de vendre au-dessous de ce cours pour vous permettre d’encaisser vos gains.

Mon conseil :
Sur votre compte de courtage, trouvez l’option sur Ally Financial Inc. (ALLY) d’expiration le 17 janvier 2020 et de strike 35 $.

  • Code boursier : ALLY200117C00035000.
  • Recherchez les options figurant sous le code ALLY.
  • Sélectionnez la bonne date d’expiration : 17 janvier 2020.
  • Choisissez le strike de 35 $.
  • Sélectionnez l’option « call » (option d’achat).
  • Sélectionnez le nombre de contrats que vous voulez acheter. (Je recommande deux contrats, pour des questions de gestion de risque.)
  • Une fois que vous avez sélectionné le bon contrat, cliquez sur « acheter ».
  • Sélectionnez « limit order » (ordre à prix limite). Cela fixe le prix du trade.
  • Utilisez un ordre à cours limité entre le bid (meilleur acheteur) et le ask (meilleur vendeur) du moment.

Lorsque vous ouvrirez vos écrans de courtage, le prix sera différent de celui mentionné précédemment (c’est normal, le marché bouge en permanence). Achetez au prix du marché du moment, entre le bid et le ask, mais pas au-dessus de 1 $.

Niveau 3 – Le trade Jour de Prime

Cette recommandation est la plus spéculative des trois, ce qui veut dire que les gains potentiels sont énormes mais que les risques sont considérables.

Si la société reçoit une généreuse offre de rachat avant la date d’expiration de l’option, vous pourrez réaliser un énorme gain du jour au lendemain.

En fait, si une offre de rachat est effectuée avant la date d’expiration de l’option, et qu’elle s’accompagne d’une prime d’environ 50% par rapport au cours actuel de l’action (ce qui donnerait 48,50 $ environ comme cible de prix pour l’action), cela vous permettra de réaliser un gain de 2 483%.

Un investissement de 120 $ (pour 2 contrats qui cotent actuellement à 0,60 $ l’unité) se transformerait alors en 3 100 $.

Mais il s’agit d’une stratégie très spéculative et risquée car le temps jusqu’à l’échéance est court et l’option a des chances d’expirer sans valeur (ce qui fait que vous perdrez toute votre mise), alors ne prenez pas la position si vous n’êtes pas à l’aise avec, et si vous la prenez, votre position doit être modeste, et ne misez que l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre.

Mon conseil :
Achetez les options call sur Ally Financial Inc. (ALLY) d’expiration 16 août 2019 de strike 33 $ au prix actuel entre le bid et le ask.

  • Code boursier : ALLY190816C00033000.
  • Recherchez les options figurant sous le code ALLY.
  • Sélectionnez la bonne date d’expiration : 16 août 2019.
  • Choisissez le strike de 33 $.
  • Sélectionnez l’option « call ».
  • Sélectionnez le nombre de contrats que vous voulez acheter. (Je recommande deux contrats, pour des questions de gestion des risques.)
  • Une fois que vous avez sélectionné le bon contrat, cliquez sur « acheter ».
  • Sélectionnez « limit order » (ordre à prix limite). Cela fixe le prix du trade.
  • Utilisez un ordre à cours limité entre le bid (meilleur acheteur) et le ask (meilleur vendeur) du moment.

Lorsque vous ouvrirez vos écrans de courtage, le prix sera différent de celui mentionné précédemment (c’est normal, le marché bouge en permanence). Achetez au prix du marché du moment, entre le bid et le ask, mais pas au-dessus de 0,80 $.

[NDR : Nous suivrons les recommandations de Niveaux 1 et 2 dans notre portefeuille-type mais pas le trade Jour de Prime. Nous vous enverrons régulièrement des updates concernant le trade sur options, si nécessaire.]

Notre Indicateur Jour de Prime nous indique qu’un accord est probablement déjà à l’ordre du jour. Les banques à forte capitalisation ont tout intérêt à racheter Ally pour profiter de la baisse imminente des taux d’intérêt.

Mais même si aucun accord ne se matérialise, nous pouvons enregistrer une bonne performance, sur ce trade. Ally bénéficie d’une augmentation de la demande en faveur de ses services financiers, ce qui fait grimper ses bénéfices. Le cours de l’action ALLY suivra à coup sûr.

Pour que toujours vos revenus croissent !

Signature Zach Scheidt

Zach Scheidt
Rédacteur en Chef, OPA Business Club